Un site partenaire du portail Info Jeunes Grand Est
Covid-19 Confinement : quelles conséquences pour les jeunes en mobilité ?

Rédacteur : CRIJ/CIED - Angela L.
Date de mise à jour : 26/03/2020
Mots clés : ces, covid19, erasmus+, mobilité internationale, service civique, tourisme

Covid-19 Confinement : quelles conséquences pour les jeunes en mobilité ?

Beaucoup de jeunes français se retrouvent à l’étranger de façon temporaire lors de cette crise sanitaire inédite. Volontaires dans le cadre du Corps européens de solidarité (CES) ou du Service Civique, étudiants et stagiaires Erasmus+, PVTistes, stagiaires, ou jeunes touristes… Comment réagir face à cette situation ?

En règle générale il est recommandé aux Français qui se trouvent à l’étranger temporairement de rentrer en France dès que possible. Mais chaque cas doit être étudié en se référant aux consignes du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, car les solutions peuvent varier en fonction de la situation du pays de destination et des zones de transit.

Vous êtes dans un de ces cas ou connaissez quelqu’un qui l’est ? Quelques conseils et consignes.

 

Pour les étudiants en échange Erasmus+

Erasmus + conseille aux étudiants de prendre les dispositions nécessaires pour un retour rapide en France tant que les liaisons commerciales restent ouvertes, en contactant dès que possible des services consulaires. Il est fortement recommandé de vous inscrire sur l’application « Ariane ». Vous pouvez également vous faire aider par votre établissement d’enseignement.

Le ministère de l’Enseignement a publié une fiche d’information à destination de ces étudiants face à la crise.

Contacts utiles

  • Les candidats et bénéficiaires peuvent contacter Erasmus + par messagerie électronique. Un numéro vert – 0 800 130 000 – a été mis en place 24h/24 et 7j/7, pour répondre à toutes vos questions, qui ne relèvent pas d’une prise en charge médicale.

Des conséquences financières ?

  • Concernant votre retour, Erasmus + a déclaré sur son site que les étudiants pourront conserver leur bourse tout au long de leur séjour à l’étranger jusqu’à leur retour en France. Les frais supplémentaires liés au retour des étudiants français pourront être pris en charge par le programme Erasmus+. Il faudra se mettre en contact avec son école une fois de retour sur le sol français.

Poursuite des études

  • L’interruption du séjour d’études ne devra pénaliser aucun étudiant une fois rentré en France : il « appartiendra à chaque établissement d’origine de prendre les dispositions nécessaires afin de garantir la poursuite d’études de chacun des étudiants concernés. Ces étudiants pourront bénéficier, comme tous les autres étudiants dont la scolarité aura été perturbée par la crise sanitaire liée au COVID19, de modalités adaptées de validation de leur formation »

 


Volontaires en mission à l’étranger (CES/Service Civique)

  • CES, volontaires en Service Civique à l’étranger. Le premier bon réflexe est de contacter son organisation de soutien ou d’envoi pour donner de ses nouvelles, évaluer la situation et organiser, s’il le faut, un retour en France. Dans le cas où vous vous retrouvez confinés dans le pays de votre mission, vous continuerez de recevoir vos indemnités de volontaire.

N’oubliez pas également de vous inscrire sur l’application Ariane pour être informé en temps réel des dernières consignes et actualités.

 


Jeunes en voyage

  • Mêmes consignes que pour les jeunes en mobilité, vous devez faire le possible pour un retour rapide en France. Les compagnies aériennes proposant beaucoup moins de lignes, les services consulaires sont là pour vous soutenir et vous informer.

A savoir : même si les pays ferment les frontières pour éviter la propagation du Covid-19, les ressortissants français ont toujours le droit de rentrer dans le territoire.

Vous devez faire transit dans un autre pays ? Informez-vous bien sur les restrictions, car les pays durcissent les conditions d’entrée, et parfois même de transit.

Un dispositif de facilitation de retour a été mis en place avec Air France via les services consulaires, n’oubliez pas de les contacter et vous inscrire sur l’application Ariane.

 


Pvtistes (PVT ou Working Holiday Visa WHV)

Les mêmes consignes s’appliquent pour les jeunes en PVT (Programme Vacances Travail). Les jeunes qui se trouvent en PVT en ce moment dans une des 16 destinations avec lesquelles la France a signé de partenariats, doivent respecter les règles sanitaires du pays et les recommandations du Ministère des Affaires étrangères.

La plateforme Pvtistes.net fait le point sur la situation dans chaque destination PVT (article mis à jour régulièrement). N’hésitez pas à  suivre leurs pages Facebook par destination (Ex. Pvtistes.net Japon).

Vous êtes bloqué dans votre pays de destination et retrouvez des difficultés pour trouver un logement ? SOS UN TOIT est un service d’urgence de mise en relation de Français bloqués à l’étranger et de Français établis hors de France pouvant les accueillir temporairement.


Futurs jeunes en mobilité

  • Toutes les mobilités Erasmus+, CES et Service civique doivent être reportées jusqu’à nouvel ordre.
  • Futurs PVtistes ? Il est peu probable que vous puissiez partir dans les 30 prochains jours (déplacements non essentiels interdits, fermeture des frontières, réduction des liaisons aériennes…).

Si votre projet de mobilité est annulé, voici quelques informations :

  • Pour votre billet d’avion : contactez votre compagnie aérienne ou votre agence de voyage pour les modalités de remboursement ou de décalage de vos vols
  • Si vous avez déjà pris votre assurance : AVANT le début de la prise d’effet, contactez votre assurance avec les références de votre contrat et la date de début du contrat
  • Si vous avez déjà réservé un logement : essayez de l’annuler rapidement

 


Les bons réflexes voyage !

Quel que soit le cadre de votre voyage ou votre mobilité, il est toujours conseillé de :

Toutes les actualités

Imprimer Haut de page
Sed nunc elementum ipsum Aenean in fringilla risus porta. non eget